mercredi 5 octobre 2016

Les forêts d'Acora

Auteur : Thomas CLEARLAKE
Editeur : Autoédité
Parution : 1er juin 2016
Nombre de pages : 346





Dans un futur très lointain, aux confins de l'univers, à des milliers de cycles-lumière de notre galaxie...l'Homme, l'un des premiers colons intergalactique, a porté la semence de notre civilisation sur des planètes fertiles, au cœur de systèmes habités, où il est maintenant une espèce intelligente parmi une multitudes d'autres... 
Dans cet univers infiniment vaste, certaines galaxies et systèmes tentent de s'organiser, de trouver une harmonie commune… ailleurs, la technologie sur développée, la matière artificielle, les systèmes méta-évolutifs, ont corrompu l’évolution naturelle. L’éternelle soif de pouvoir a érigé des Empires intergalactiques qui sèment le chaos et dictent leurs lois à des civilisations soumises...dans d’autres régions intersidérales encore, des formes de vies primitives luttent pour leur survie… 
À travers l’espace, depuis la nuit des temps, un Ordre bienveillant œuvre dans le plus grand secret au maintien de l’équilibre et à l’unification du Cosmos. 
Mon nom est Jaadhur. Je suis un descendant humain…et je suis devenu Ujhaï, une Sentinelle de Vij? Saati, l’Alliance universelle secrète. 
Ceci est l’histoire de ma vie, mais c’est aussi et surtout celle d’une quête dont dépendra l’avenir de notre Univers.







Ce que j'en ai pensé



Ceci étant le premier livre qu'un auteur m'envoie pour que je le lise, je l'en remercie chaleureusement et je suis d'autant plus désolée de ce que je vais dire maintenant.

J'ai essayé, vraiment, mais j'ai dû abandonner ma lecture.
En premier lieu, je dois avouer que je ne lis jamais d'e-books, car pour moi, un livre, c'est d'abord un objet. Et si je ne tiens pas cet objet dans mes mains, je n'ai pas l'impression de lire un vrai livre. Donc déjà, je partais avec un handicap.

Mais la chose s'est encore compliqué pour moi avec la présence d'un lexique de 23 pages et d'une carte en fin de volume.
En effet, s'il est relativement aisé de naviguer entre les dernières pages d'un livre et celles que l'on est en train de lire, avec un livre papier, ce n'est pas du tout le cas avec un e-book, quand on n'a pas de liseuse.

Ce qui m'amène à ce qui m'a le plus gênée, dans ce roman : la complexité du vocabulaire créé pour cet univers et le nombre faramineux de noms de personnages, de lieux, de races, de planètes, d'objets... qu'il faut retenir et assimiler.
Il y en a presque à chaque phrase et cela m'a empêché de lire de façon fluide et donc de rentrer dans l'histoire.

Qui plus est, j'ai trouvé que l'action proprement dite était très longue à démarrer.
Je comprends qu'il faille installer le décor, expliquer la situation et présenter les personnages. D'ailleurs, habituellement, j'aime quand l'auteur prend son temps pour cette étape. Mais là, c'était vraiment trop long pour moi.

Pourtant, le synopsis était vraiment intéressant et prometteur, et le style de l'auteur est très bon ! Les phrases sont bien tournées, le vocabulaire est recherché et varié, et le style fait très "fantasy". J'ai senti que l'univers créé était riche d'une infinité de possibilité et donc d'histoires potentielles, et ça, c'est très alléchant, pour un amateur de science-fiction, car il se dit qu'il y a matière à une vraie saga. C'est vraiment dommage que j'ai buté sur le lexique, car sans cela, j'aurais sûrement pris plus de plaisir à ma lecture, et j'aurais pu la poursuivre jusqu'à ce que l'on rentre dans la "quête" proprement dite.

Peut-être que ce n'était pas le bon moment pour moi de lire ce genre de roman, et que d'autres le trouveront passionnant. C'est ce que je souhaite à son auteur, en tout cas !

Dernier petit point : je ne sais pas comment se passe l'autoédition, si on a un correcteur ou pas, mais j'ai remarqué pas mal de fautes d'orthographe et de conjugaison. Personnellement, c'est une chose qui m'agace et me perturbe énormément, quand je lis, et je pense ne pas être la seule dans ce cas. Donc, si je peux me permettre un petit conseil, ce serait de prendre un soin particulier à ce point précis, à l'avenir.


Conclusion : Un roman qui a vraiment des atouts, mais auquel je n'ai pas réussi à accrocher.


Ma note : 10/20





2 commentaires:

  1. Ah c'est dommage, parce que comme tu dis, le synopsis est alléchant!

    RépondreSupprimer
  2. peut être essaye de le reprendre un notre moment tu n'était pas d'humeur à lire sa

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)