lundi 26 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous? #67




Bonjour à tous !


Je vous retrouve pour le C'est lundi, que lisez-vous?, rendez-vous initié par Malou et repris par Galleane, où je vous parle de mes lectures de la semaine passée, de mes lectures en cours et de mes lectures à venir.


C'est parti !








Un énorme coup de cœur, avec ce premier tome ! Je vous en reparlerai plus en détails dans ma chronique, mais j'ai tout aimé : la plume de l'auteure, son univers, ses personnages, le déroulement de l'histoire, le rythme... J'espère pouvoir lire la suite bientôt et ne pas être déçue. 😊









Un livre bien sympathique, que j'ai lu très rapidement. L'histoire est toute mignonne et pleine de charme, avec quelques passages émouvants. Une bonne lecture.









J'ai lu un peu moins de 100 pages et pour l'instant, je trouve ça très intéressant et agréable à lire.
Le livre est divisé en 7 grands thèmes (Contacts avec l'au-delà - Les grandes figures - Possession, magie et sorcellerie - Visions du futur - Les grands bizarres - Les prodiges de l'esprit - Le corps, cet infini) et pour chaque thème, il y a une douzaine de courtes anecdotes (3 ou 4 pages).
Le plus de ce livre, c'est qu'il ne se contente pas de raconter des histoires de fantômes ou autre phénomène surnaturel, les unes après les autres, mais qu'après chaque anecdote, l'auteur discute avec un interlocuteur sceptique (également sur 3 ou 4 pages), qui lui pose des questions dont le but est de vérifier le sérieux de l'anecdote et de comprendre comment le phénomène décrit a pu se produire.
Et pour finir, après cette discussion,  il y a une courte bibliographie des livres utilisés comme source pour l'anecdote.
Je trouve cela vraiment intelligent et passionnant.












C'est la suite de la série Le Chant des sorcières, que j'ai adorée. J'espère l'aimer tout autant... 





Voilà, voilà ! 😊






Bonne semaine et bonnes lectures à tous !








Récapitulatif de la semaine : du 19 au 25 juin 2017




Salut !

Vous avez raté quelque chose sur mon blog la semaine dernière ? Voici tout ce que j'ai publié au cours des sept derniers jours. 

Comme toujours, il vous suffit de cliquer sur la couverture du livre chroniqué ou sur les logos des rendez-vous pour arriver directement sur les articles.




Chroniques











Rendez-vous



Lundi







Mardi






Mercredi






Jeudi






Dimanche










Bonne semaine à tous !







dimanche 25 juin 2017

In My Mailbox - Juin 2017, semaine 4



Bonjour à tous !



Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd'hui pour mon In My Mailbox.



In My Mailbox (ou IMM) est un rendez-vous mis en place par Kristi, du blog The Story Siren et inspiré par Alea, du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres, mais aussi les livres achetés ou empruntés en bibliothèque.
C'est le blog Lire ou mourir qui s'occupe des In My Mailbox français. 


Cette semaine, encore un tout petit IMM, avec juste UN livre :




- un roman que j'ai reçu dans le cadre d'une chaîne dont j'ai fait partie, sur le groupe LECTURE & PARTAGE, sur Facebook. Chaque participant de la chaîne envoyait un livre au participant qui était juste après lui dans la chaîne. Et pour éviter de passer totalement à côté des goûts de la personne, on choisissait le livre dans sa wish list. Celui que j'ai reçu n'est plus vraiment dans mes priorités vu qu'il est dans ma wish depuis un moment, mais on ne sait jamais, je peux avoir une belle surprise en le lisant...







Un site de rencontres les a réunis. Ils ne sont pas devenus amants, mais amis. Et ils comptent bien en rester là... Elle est actrice. Lui écrivain. Elle s'appelle Mia. Lui Paul. Elle est anglaise. Lui américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.












Je sais que le mois de juin a été très pauvre en achats, mais je vais essayer de me rattraper en juillet. Pas sûr que j'y arrive, mais j'aimerais faire mieux que 3 livres dans le mois, quand même... 😩





Et vous, avez-vous fait des achats (ou réceptions) sympa, cette semaine ?






jeudi 22 juin 2017

Throwback Thursday Livresque #35 - Summer Party



Hello !


Voici un nouveau numéro de ce rendez-vous vraiment très sympa créé par BettieRose books.

Comme d'autres rendez-vous sur le même principe, BettieRose donnera chaque semaine un thème et il faudra partager une lecture (et une seule !) correspondant à ce thème.



Le thème de cette semaine est :


Summer Party


(un roman qui se déroule en été ou parfait à lire en été)








Dès que j'ai vu ce thème, j'ai de suite pensé à 37°2 le matin, de Philippe Djian, car s'il y a bien un livre qui me fait penser à l'été et à la chaleur, c'est bien celui-là. Mais je me suis rendue compte que je vous en avais déjà parlé dans un précédent TTL. Donc j'ai continué à chercher et je suis tombée sur cette série dont le sujet lui-même fait obligatoirement penser au soleil, à la chaleur, et qui est parfaite pour lire en été : Ramsès, de Christian JACQ.






J'ai découvert l'auteur avec cette série, que j'ai lue  il y a très longtemps, et que j'ai adorée ! Elle nous fait découvrir l'Egypte antique de façon vivante et passionnante, on s'attache aux personnages, et on vibre de mille passions et émotions.

Le mode de vie des égyptiens de cette époque est reconstitué à merveille, et l'on apprend leurs us et coutumes, leurs croyances, leur vision de la vie, du monde et de l'univers sans s'ennuyer une seule seconde car c'est totalement imbriqué dans l'histoire.

On voit les intérieurs des maisons et des palais, et comment la vie est organisée, on assiste au travail des différents corps de métiers qui constituent la base de la société égyptienne, et l'auteur a un tel talent pour nous décrire leurs faits et gestes que l'on prend un énorme plaisir à lire ces passages.

La grande Histoire (puisqu'il s'agit de la vie de Ramsès II, très romancée) est mêlée à la petite, et les personnages nous semblent étonnamment vivants et proches de nous, tant ils nous ressemblent par leurs sentiments, leurs préoccupations, leurs joies et leurs peines.

On suit le cours de la vie au fil des saisons, et parce que cela se passe en égypte, il fait très chaud la plupart du temps. Mais surtout, cette série regorge de lumière, de couleurs, de senteurs... 

Dans les maisons, tout est calme, propreté et douceur. Les femmes se prélassent dans des patios ombragés à la végétation luxuriante et aux fontaines murmurant leur chanson glougloutante.

La vie religieuse de ce peuple très croyant tient une grande place dans ces livres, et là encore, il est beaucoup question de lumière éclatante, de blancheur (pour les vêtements des prêtres), de propreté des temples, de rigueur et d'intégrité dans le respect des cultes...

Et puis bien sûr, il y a le désert, la nature aride et sauvage à l'extérieur des villes, élément incontournable de cet univers puisqu'on est obligé de passer par lui dès qu'on s'éloigne des rives du Nil, que c'est là que se déroulent les batailles et que l'on construit les pyramides, tombeaux sacrés des pharaons.

Si l'Egypte antique vous intéresse et si vous avez envie de lire une série pleine de passions et de complots, mais en même temps de douceur et d'amour où il est beaucoup question de fidélité et de trahison, de droiture et de fourberie... et qui vous apprenne des tas de choses sur cette merveilleuse civilisation, je vous la recommande chaudement ! 😉











Le thème de la semaine prochaine sera :



Apprentissage

(parce que dans la vie on ne cesse d’apprendre de nos erreurs, de nos aventures et rencontres…)










mercredi 21 juin 2017

Avis en vrac #1




Bonjour à tous !


Prenant modèle sur ma copine Lianne, du blog De livres en livres, je vous présente mon premier Avis en vrac. 

De quoi s'agit-il ? 

D'un article regroupant plusieurs courtes chroniques. 

Pourquoi en faire un aujourd'hui ? 

Parce que j'ai lu trois courtes romances, il y a quelque temps, et que je ne me vois pas faire une chronique complète pour chacune d'entre elles. Je n'aurais pas assez de matière.

Voici donc les trois livres en question :


Le goût du thé, celui du vent, tome 1de Eve Borelli


Élinor est une curieuse jeune femme passionnée par le thé. Elle parcourt le monde pour le faire découvrir sur sa chaîne Youtube, revenant à Gruissan uniquement pour s’occuper de sa petite boutique ; adorable lieu de rencontre, son rêve d’enfant.

Une vie calme et douce, soudainement envahie par le trouble, lorsqu’en plein orage, Élinor rencontre le bel Amaury, kitesurfeur et chasseur de tempêtes aux quatre coins du monde. La romantique saura-t-elle convaincre l’homme blessé de remplir sa vie d’amour plutôt que de bourrasques ?

Nisha Editions 

Paru le 18 mars 2016

99 pages



Je ne vais pas vous mentir, dès que j'ai vu la couverture et le titre, j'ai eu envie d'acheter ce livre. Ensuite, quand j'ai lu le résumé et que j'ai vu que cela se passait à Gruissan, dans l'Aude, je n'ai plus hésité, puisque j'habite dans l'Aude, à une trentaine de kilomètres de Gruissan. 

J'aurais donc aimé que le contenu soit à la hauteur de mes attentes, mais il s'agit d'une petite romance assez basique, sans rien de très original ni fracassant. J'ai bien aimé le début, plutôt drôle, la rencontre mouvementée entre Elinor et Amaury. J'ai été charmée par l'ambiance de la boutique/salon de thé d'Elinor, chaleureuse et cosy, et j'ai apprécié son amie Juana, cartomancienne, aussi extravertie qu'Elinor est discrète.

Elinor elle-même m'a un peu agacée, comme beaucoup d'héroïnes de romances, avec sa fierté qui l'empêche d'avouer ses sentiments à l'homme qu'elle aime et manque de justesse de faire rater leur histoire d'amour. 

Amaury, quant à lui, est juste parfait, et c'est grâce à lui si tout est bien qui finit bien. Mais j'ai remarqué que c'est souvent le cas dans les romances que j'ai lues : l'homme est beaucoup moins énervant que la femme.

Ce qui m'a un peu déçue, par contre, c'est que l'on sait que l'on est à Gruissan car l'auteur nous l'a dit et que les personnages vivent dans des chalets, mais à part ça, on ne voit quasiment pas la plage ni les environs, et on ne ressent pas du tout la vie de la petite station balnéaire. Et évidemment, j'ai trouvé ça très dommage. A se demander, même, si l'auteur est réellement allée à Gruissan car il y a un petit détail qui m'a fait tiquer. Mais bon, rien de bien grave...

Conclusion : Une histoire romantique, tendre et drôle, qui nous fait passer un agréable moment, sans être renversante non plus.





Les aventures de Pomme, tome 1de Collectif


"Bonjour à toutes, je m’appelle Pomme. J’ai vingt-huit ans et j’ai complètement raté ma vie. Je ne peux accuser personne d’être responsable de cet échec : pas même mes parents et le ridicule prénom qu’ils ont aimablement déclaré à l’état civil au moment de ma naissance. Car honnêtement, Pomme, c’est sûrement craquant –choupinou – trop mimi quand on a quatre ans, mais à mon âge, c’est juste… comique."


Nisha Editions

Paru le 25 décembre 2015

63 pages




J'ai commencé à lire les premières lignes de ces "aventures" par curiosité, pour voir si cela me plaisait, et je n'ai pas pu m'arrêter. J'ai dévoré les 63 pages d'un trait, le sourire aux lèvres.

Il faut dire que j'ai été intriguée par cette histoire de colocation aux étranges conditions, ainsi que par les deux personnages principaux masculins. Leur profil et leurs comportements bizarres ont éveillé ma curiosité et je voulais absolument savoir comment tout cela allait se terminer.

Le ton est drôle, l'histoire est légère et fraîche et les personnages  agréablement atypiques.

Bref, à mon grand étonnement, j'ai passé un super moment avec cette courte lecture.


Du coup, j'ai eu envie de lire la suite dans la foulée et je me suis donc téléchargé le tome 2 immédiatement :



Les aventures de Pomme, tome 2de Collectif



"Bonjour à toutes, je m’appelle Pomme. J’ai vingt-huit ans et j’ai complètement raté ma vie. Je ne peux accuser personne d’être responsable de cet échec : pas même mes parents et le ridicule prénom qu’ils ont aimablement déclaré à l’état civil au moment de ma naissance. Car honnêtement, Pomme, c’est sûrement craquant –choupinou – trop mimi quand on a quatre ans, mais à mon âge, c’est juste… comique."


Nisha Editions

Paru le 27 juin 2016

92 pages



Hélas ! Je n'aurais jamais dû lire cette suite ! Ou plutôt, je m'en serais largement passée ! Car voilà l'exemple type de la suite complètement nulle et inutile.

Chaque auteur qui participait à l'écriture de ce tome rédigeant un chapitre avant de laisser la place au suivant, j'ai eu la très nette et désagréable impression qu'ils ont tous voulu faire de la surenchère par rapport aux chapitres précédents, au niveau des révélations et coups de théâtre, au point de tomber dans le ridicule et le non-crédible les plus absolus. C'en était agaçant au possible !

En plus, on se demandait parfois si les auteurs avaient bien lus le tome 1 et les chapitres du tome 2 précédant leur intervention, car il y avait tout le temps des erreurs au niveau des prénoms des personnages ou de la couleur de leurs yeux (élément important de cette histoire, qui est pourtant répété de nombreuses fois).


Conclusion : Une série qui a très bien démarré mais dont la 2e partie m'a vraiment exaspérée et qui finit en apothéose du ridicule. 



Ces trois lectures entrent dans le cadre des challenges :














Rien que pour la couverture #60




Bonjour !



Me revoilà pour Rien que pour la couverture, un rendez-vous que j'ai trouvé sur le blog Ephémère, et qui m'a tout de suite conquise.

Il s'agit de présenter des couvertures de livres - récents ou anciens - qui nous plaisent, que l'on trouve intéressantes, sympa, marrantes, jolies ou carrément somptueuses!


J'ai choisi d'en présenter 5 chaque semaine, et je précise bien que ce ne sont pas forcément des livres que j'ai envie de lire ! 

D'ailleurs, il peut très bien y avoir des couvertures de livres écrits dans une autre langue.


Dans ce rendez-vous, ce sont vraiment les couvertures uniquement que je mets en avant.




















Voilà ! J'espère que cette sélection  vous plaira ! 😉


A bientôt !





mardi 20 juin 2017

Le Mardi sur son 31 #47




J'espère que vous allez bien et je vous remercie d'être au rendez-vous pour ce nouveau Mardi sur son 31 (oui, je sais, on est mercredi). 😊


L'idée de ce rendez-vous hebdomadaire est de Sophie, du blog Les bavardages de Sophie et elle est très simple :  tous les mardis, vous ouvrez le livre que vous êtes en train de lire à la page 31 et vous choisissez une phrase. Elle peut être révélatrice du roman, vous plaire par son style, vous déplaire… Bref vous êtes libre! (explication empruntée à Sophie elle-même)

Pour ma part, je choisis en général un peu plus qu'une phrase - 2 ou 3, en général - car la plupart du temps, une seule phrase n'est pas suffisante pour être vraiment révélatrice du style ou de l'histoire, et surtout, ne veut pas dire grand-chose sortie de son contexte.

De plus, je voudrais rajouter que si je n'ai pas fini mon livre le mardi suivant (comme cela m'arrive souvent), j'ai décidé de faire quand même un Mardi sur son 31 mais en prenant un extrait de la page 131, puis de la page 231 si je ne l'ai toujours pas fini le troisième mardi, etc...

Donc...


Ma lecture en cours :



Merry Gentry n'est pas une détective comme les autres. Elle habite Los Angeles, parmi les mortels, et mène une vie professionnelle et sentimentale plutôt calme et rangée. En réalité, elle est la Princesse Meredith NicEssus et a fui sa famille trois ans plus tôt - surtout sa tante Andais, Reine de l'Air et de l'Obscurité de la Cour Unseelie, qui n'a de cesse de vouloir la supprimer. Elle a toujours été exclue des siens parce qu'elle est mi-humaine mi-fey, qu'elle possède peu de pouvoirs. Lors d'une enquête où elle découvre le trafic illégal d'un aphrodisiaque magique - redoutablement efficace -, sa véritable personnalité se dévoile au contact de l'élixir ; et les Gardes de la Reine, créatures ô combien puissantes et viriles, partent aussitôt à sa recherche. Une course-poursuite enragée, semée d'ébats torrides, de complots et de combats magiques, conduit Meredith jusqu'à la Cour où elle connaîtra les desseins cruels que lui réserve sa tante machiavélique. Cruels, certes, mais placés sous le signe de la sensualité et de l'érotisme...







Et à la page 31, on peut lire :


"Frances baissa les yeux, puis les releva en souriant doucement. Ce simple geste me rassura sur l'état de cette femme. Si elle pouvait commencer à sourire, à être fière de la force dont elle avait fait preuve, alors peut-être irait-elle de nouveau mieux un jour."