mercredi 30 novembre 2016

Le Mardi sur son 31 #27




Bonjour !


J'espère que vous allez bien et je vous remercie d'être au rendez-vous pour ce nouveau Mardi sur son 31, qui arrive avec 24h de retard, comme le la semaine dernière et pour la même raison (journée trop chargée hier pour m'occuper de mon blog). 😉

L'idée de ce rendez-vous hebdomadaire est de Sophie, du blog Les bavardages de Sophie et elle est très simple :  tous les mardis, vous ouvrez le livre que vous êtes en train de lire à la page 31 et vous choisissez une phrase. Elle peut être révélatrice du roman, vous plaire par son style, vous déplaire… Bref vous êtes libre! (explication empruntée à Sophie elle-même)

Pour ma part, je choisis en général un peu plus qu'une phrase - 2 ou 3, en général - car la plupart du temps, une seule phrase n'est pas suffisante pour être vraiment révélatrice du style ou de l'histoire, et surtout, ne veut pas dire grand-chose sortie de son contexte.


Ma lecture en cours :





Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. 
Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. 
Et les morts semblent se répondre d’un endroit à l’autre. 
Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ? 
Et si c’était un jeu ? 
Mais très vite, l’Hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur 
monstrueuse compétition. 
Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l’horreur, une brigade de gendarmerie pas 
tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de 
comprendre. 
De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Écosse, Maxime Chattam nous plonge dans 
cette terrifiante Conjuration primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine.






Et à la page 31, on peut lire : 



"  Un petit groupe d'enquêteurs de la gendarmerie. Il n'y aurait pas d'aide extérieure, pas d'assistance salvatrice, aucune bouffée d'oxygène pour insuffler un nouvel élan à l'investigation.
  Une poignée d'hommes et de femmes contre un groupe d'anonymes animé par l'odieuse volonté de signer leurs crimes du même symbole.
  *e."












2 commentaires:

  1. Oh Oh Oh, le blog s'est mis aux couleurs de Noël! Très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh... Je suis contente que ça te plaise ! :-)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)