vendredi 17 février 2017

On my wish list #33 - Contre coups




Salutations !

Je suis très heureuse de vous retrouver aujourd'hui pour le On my wish list !

Ce petit rendez-vous sympathique a été lancé par Book Chick City et repris en français par Chica's Booksland en 2012.

Il s'agit de choisir un livre dans sa wish list et d'expliquer pourquoi il nous fait envie.

Donc, je vais vous parler aujourd'hui de Contre coups, de Nathan FILER.




Matthew a 19 ans, et c’est un jeune homme hanté. Par la mort de son grand frère, dix ans auparavant. Par la culpabilité. Par la voix de Simon qu’il entend partout, tout le temps…
Matthew a 19 ans et il souffre de schizophrénie, une maladie qui « ressemble à un serpent ». Pour comprendre son passé et s’en libérer, Matthew dessine, écrit. Il raconte l’enfance étouffée par la perte, la douleur silencieuse de ses parents ; l’adolescence ingrate brouillée par les nuages de marijuana ; la lente descente dans la folie, l’internement… Mais aussi, avec un humour mordant, le quotidien parfois absurde et toujours répétitif de l’hôpital psychiatrique, les soignants débordés, l’ennui abyssal… Et le combat sans cesse renouvelé pour apprivoiser la maladie, et trouver enfin sa place dans le monde.
Bouleversant, tourmenté, souvent drôle, Contrecoups est un roman tendre et courageux, porté par une voix absolument unique.



Paru le 1er septembre 2016

Editions 10/18 (littérature étrangère)

336 pages



Pourquoi ça m'intéresse ?


Parce que j'en ai entendu parler plusieurs fois, et toujours en bien, et surtout parce que les livres sur la schizophrénie me fascinent, que ce soient des témoignages ou des romans. Je ne sais pas exactement pourquoi cela m'intéresse autant, mais le fait est que je me sens irrésistiblement attirée dès que j'en trouve un. Et les livres sur l'autisme me font le même effet. Ce sont deux pathologies qui m'intéressent car elles me touchent. 

Les livres sur la vie en hôpital psychiatrique me passionnent également, même si ce sont souvent des récits très durs et qu'ils me révoltent presque à chaque fois.

Pour ce livre en particulier, il est estampillé "jeunesse", mais je pense que cela ne doit pas être un frein, car j'ai l'impression qu'il n'est pas écrit de façon enfantine mais plutôt mûre. D'ailleurs, le narrateur et personnage principal n'est pas un enfant, mais quasiment un adulte. D'après les commentaires que j'ai pu lire à son sujet, il était question de "roman brillant et parfaitement documenté", de "coup de cœur sublime", de "livre (...) magnifique. Innocent, drôle, poignant et triste à la fois.", etc...

Tout pour me donner encore plus envie de le lire, quoi... 😉












7 commentaires:

  1. Ah, il me donne envie ce livre ^^ Je suis comme toi, j'aime bien tous les récits parlants des H.P. que ce soit romancé ou vrai, mais les témoignages sont une catégorie que j'apprécie beaucoup. Et un de plus dans la Wish :D
    (PS: Sympa la photo de Grégory (si je ne me trompe pas )^^)

    RépondreSupprimer
  2. Oui on en a parlé de celui ci hier soir justement (pour mon club lecture) et les gens étaient d'accord qu'ils s'étaient totalement planté sur le catalogue de l'éditeur, parce qu'il est mit en 10 ans ou + alors que c'est un roman particulièrement dur :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! Je ne savais pas que tu avais un club de lecture ! C'est un IRL ou un sur internet ?

      Supprimer
  3. Oh j'aime beaucoup la couverture et après avoir lu le résumé il me donne très envie.
    Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que j'adore cette couverture ! Beaucoup plus que celle du grand format. :-)

      Supprimer
  4. Rien que la couverture est déjà magnifique. Un thème difficile mais qu'il est bon de lire de tels romans.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)