vendredi 24 mars 2017

A Mélie, sans mélo

Auteur : Barbara CONSTANTINE
Editeur : Le Livre de Poche
Parution : 20 janvier 2010
Nombre de pages : 247








Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fille, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu'elle a un problème de santé... Elle verra ça plus tard. La priorité, c'est sa Clarinette chérie ! Durant tout l'été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique... Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfin rencontrer le grand amour... Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !














Ce que j'en ai pensé



Qu'est-ce que j'aime les romans de cette auteure ! Les seuls défauts que je leur trouve, c'est qu'ils sont trop peu nombreux et trop courts. Surtout celui-là ! 

C'est un tel bonheur de lire cette plume pleine de vie et de fraîcheur, avec ses personnages sincères et généreux, bons comme le bon pain et en même temps drôles et pleins de fantaisie, même - et surtout ! - pour les plus âgés d'entre eux ! Je ne m'en lasse pas, et j'aimerais en avoir encore et encore.

Cette histoire-ci, comme les autres, est simple et se déroule sur quelques semaines seulement, mais il s'en passe, des choses ! J'ai adoré voir ces 3 générations vivre ensemble en parfaite harmonie le temps d'un été et assister à la naissance de ces 3 histoires d'amour extrêmement touchantes, chacune à sa façon. C'est peut-être naïf, mais qu'est-ce que ça fait du bien ! Ce roman-là, c'est une tranche de bonheur à lui tout seul. 

Le style est frais, tendre et poétique tout en étant pétillant et plein de malice. Les dialogues sont incroyablement vivants, spontanés et réalistes. Dans ce roman, on parle comme dans la vraie vie, ce qui nous rend encore plus proche des personnages. 

Les personnages justement, parlons-en. De Clara, la petite-fille de 12 ans, à l'intelligence vive et qui comprend tout même quand les adultes ne veulent rien dire, à Mélie la grand-mère de 72 ans qui refuse obstinément de savoir ce qui lui arrive réellement pour ne pas se gâcher ce bel été, en passant par Fanette, la mère de Clara (et fille de Mélie, du coup) de 45 ans, surmenée et complètement paumée dans sa vie sentimentale, sans oublier le vieux Marcel, meilleur ami du mari décédé de Mélie, râleur au grand cœur qui a gardé un lourd secret pour lui toute sa vie et se décidera enfin à l'avouer, ils sont tous aussi hauts en couleurs les uns que les autres. Et il y a aussi Pépé, Gérard, Antoine, Bello, Maggie, Lucien et d'autres encore... 

Comme dans tous les autres romans de l'auteure, c'est de la douceur de vivre que l'on ressent. Ce sont des repas improvisés "à la bonne franquette", où tous les personnages se retrouvent, où chacun amène quelque chose et met la main à la pâte, de belles journées ensoleillées, des soirées douces à rêvasser en contemplant les étoiles, des cabanes dans les arbres, des après-midis de sieste ou de pêche, de la tendresse, des rires, des chansons, des larmes aussi, un peu (mais pas beaucoup)... 

Ce que j'aime aussi, c'est que les choses se passent naturellement, que les événements s'enchaînent simplement, et qu'on les accueille comme ils arrivent. Les personnages se posent des questions, mais c'est la vie qui y répond tranquillement, sans cris, sans drames. Les personnages de Barbara Constantine aiment la vie et acceptent le bonheur, tout simplement. 

Et leur joie de vivre est contagieuse. Quand j'ai refermé ce livre, je me sentais heureuse et comme apaisée, avec l'envie de profiter des bons moments que la vie peut nous offrir. Et c'est cela, pour moi, le grand talent de Barbara Constantine !



Conclusion : Un beau moment de lecture avec une plume tendre et poétique, vive et drôle, simple et lumineuse et des personnages aussi attachants que pittoresques. On a vite l'impression de faire partie de leur monde et on a envie d'y rester. Barbara, à quand le prochain roman ? Votre univers me manque déjà !


Ma note : 18/20



Cette lecture rentre dans le cadre des challenges :




















2 commentaires:

  1. Dommage que ça soit trop court mais au moins tu peux en lire pas mal si il y en a beaucoup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non justement. C'est ce que je disais au début. Ils ne sont pas assez nombreux. Je les ai déjà tous lus. Et elle n'a rien publié depuis 2012. :-(

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)