jeudi 20 avril 2017

Throwback Thursday Livresque #26 - Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir




Hello !


Voici le 26e numéro de ce rendez-vous vraiment très sympa créé par BettieRose books.

Comme d'autres rendez-vous sur le même principe, BettieRose donnera chaque semaine un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.



Le thème de cette semaine est :



Noir et sans espoir ou Lumière et plein d’espoir
(un roman noir ou un roman feel-good)






Difficile de choisir entre les deux car il y a autant de livres des deux catégories dont j'aimerais vous parler. 

Mais j'ai finalement choisi de vous parler d'un diptyque de l'un mes auteurs fétiches, celui qui arrive à me faire éprouver à la fois de la terreur, voire du dégoût lors de certains passages, et du plaisir tellement j'aime son écriture et sa façon de raconter les histoires. J'ai nommé le sieur Chattam, et ses Abysses du temps, duologie composée de Léviatemps et du Requiem des abysses



Léviatemps
A trop désirer la mort, on finit par trouver pire......Paris, 1900. Guy de Timée, romancier à succès, vit pourtant dans les combles grinçants d’une maison close. Du jour au lendemain, il a tout plaqué : femme, enfant, amis, réussite, et a décidé de se lancer dans un roman policier qui le plongerait dans les bas-fonds de la civilisation. Il veut être confronté au sang et à la violence.Cette mort qu'il désire tant approcher va surgir au milieu de la nuit en la personne de Milaine, jeune prostituée assassinée dans des circonstances particulièrement étranges. Et si elle n’était pas la première ? Qui rode dans les rues de la capitale, dans l’ombre de l’Exposition Universelle ? Quel est le sombre dessein de ce tueur de femme ? Guy va tenter de le découvrir, en compagnie de la mystérieuse Faustine, de l’inspecteur Perotti et d’Yoshito, un sumo japonais déshonoré…Des cercles ésotériques de Paris aux merveilles de l’Exposition universelle, il va peu à peu mettre à jour un terrifiant secret, celui qui fascine tout homme depuis la naissance de la civilisation : le contrôle du temps.

Le Requiem des abysses
Pour oublier le criminel qui a terrorisé Paris lors de l’Exposition universelle de 1900 et se remettre de leurs aventures, l’écrivain Guy de Timée et Faustine, la belle catin, se sont réfugiés au château d’Elseneur dans le Vexin. Mais là, dans une ferme isolée, une famille est assassinée selon une mise en scène macabre, alors que l’ombre d’une créature étrange rode dans les champs environnants…
Guy, dans sa soif de comprendre le Mal, de le définir dans ses romans, replonge dans ses vieux démons, endossant à nouveau ce rôle de criminologue, qui le conduit peu à peu, comme un profiler avant la lettre, à dresser le portrait du monstre. Pendant ce temps, à Paris, les momies se réveillent, les médiums périssent étrangement et les rumeurs les plus folles se répandent dans les cercles occultes...


Qu'est-ce que le Mal ? C'est pour essayer de percer ce mystère (pour ses prochains romans) que Guy de Timée a tout quitté pour replonger dans l'anonymat et toucher du doigt les bas-fonds de la société. Mais il ne s'attendait pas à être confronté à de telles horreurs. Et utilisant les méthodes de ce que l'on nommera plus tard les profilers, il va tout faire pour arrêter les assassins, d'abord à Paris, puis à la campagne, dans le Vexin.

Pour le premier roman, le Paris de 1900 est extrêmement bien rendu, et l'on s'y croirait : l'ambiance, les odeurs, les bruits, le monde, la société, les bas-fonds sordides, l'Exposition Universelle...

Quant au deuxième roman, il se passe à la campagne, mais il n'en est pas moins oppressant, tant les meurtres commis sont atroces et d'une bestialité sans nom, mais perpétrés par un être incroyablement rusé et intelligent, ce qui rend la tâche de Guy de Timée d'autant plus difficile et dangereuse.

L'écriture de Chattam est riche, envoûtante, on est comme fasciné. On a peur mais on ne veut pas lâcher le livre. On est écœuré par tant d’inhumaines horreurs, mais on continue à lire malgré tout, et c'est ça le talent de cet auteur !

Ces deux romans sont, je crois, ce que j'ai lu de plus fort, de plus puissant et de plus noir. Ils sont tellement oppressants, horribles et magnifiques à la fois, qu'ils m'ont marqué très profondément. 









Exposition Universelle - Paris - 1900






Le thème de la semaine prochaine sera :


Road trip ou Voyages

(Un roman où les héros voyagent ou un road trip ou encore un roman qui donne envie de voyager, de découvrir un lieu particulier…)













5 commentaires:

  1. Et bien, on peut dire que c'est adapté au thème c'est sur, malheureusement ce n'est pas trop mon truc (mais tu le sais déjà xD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le sais. ;-) Mais le pire, c'est que moi non plus ce n'est pas trop mon truc, en principe. Mais Chattam... c'est Chattam. Lol

      Supprimer
  2. Chattam, normal lorsque on te connaît :)
    Je ne les ai pas lu et je crois que je ne les lirai pas. Trop noir pour moi. Mais à une époque je suis sûre qu'ils m'auraient plus.

    RépondreSupprimer
  3. Ton choix a l'air en effet très sombre. J'avoue n'avoir lu pour le moment qu'une nouvelle de l'auteur, mais je ne désespère pas d'attaquer l'une de ses séries.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)