lundi 29 mai 2017

Fille des cauchemars, tome 1 : Anna

Auteur : Kendare BLAKE
Editeur : Le livre de poche
Parution :16 mars 2016
Nombre de pages : 352





Cas Lowood a hérité de son père une charge bien étrange : il tue les morts. Armé d'un poignard que lui seul peut maîtriser, Cas parcourt le monde accompagné de sa sorcière de mère et de son chat, véritable radar à fantôme.
Sa prochaine mission : anéantir Anna Korlov, dite "Anna vêtue de sang" . Encore vêtue de la robe qu'elle portait le soir de sa mort, l'esprit de la jeune fille hante la maison où elle a été assassinée. Malheur à quiconque ose s'aventurer de sa demeure : on n'en sort pas vivant.
Ce qui devait être un travail de routine se solde par un désastre. De chasseur, il devient la proie. Anna, la fascinante Anna, est bien plus puissante qu'il ne le pensait. Pourtant, elle a choisi de l'épargner... Pourquoi ? Qu'est-ce qui la rend si différente des autres fantômes ? Et qu'est-ce qui le pousse à remettre sa vie en jeu pour tenter de la tuer - ou de lui parler à nouveau ?












Ce que j'en ai pensé




Je dois l'avouer, c'est la couverture qui m'a donné envie d'acheter ce livre. Je la trouve magnifique ! Ce noir et blanc lumineux avec juste une touche de rouge pour le sang, cette fille mystérieuse en robe blanche romantique, cette ambiance fantastique à souhait... c'est vraiment tout ce que j'aime !

Ce que je n'avais pas vu, en revanche, c'est qu'il était conseillé "à partir de 13 ans". Et c'est là qu'est tout le problème. Car bien que sympathique, ce roman est beaucoup trop "jeunesse" pour moi. Je n'ai rien contre les livres classés jeunesse, en général. J'en lis encore parfois, et certains me plaisent énormément. Mais il faut qu'ils soient un minimum étoffés, travaillés et fouillés pour tenir la route. Il faut qu'il y ait de la substance, de l'épaisseur (au niveau du style, pas forcément du nombre de pages - même s'il est vrai que je préfère les gros livres). Ici, l'ambiance "histoire de fantôme" est là, le style est agréable et fluide, mais tout est trop survolé, tout va trop vite pour que j'ai vraiment pu rentrer dans cette histoire.

Le héros est un adolescent, le fantôme ainsi que presque tous les autres protagonistes aussi , et l'histoire, bien que surnaturelle à souhait et même un peu flippante (voire sanguinolente et dégoûtante) à certains moments, vire beaucoup trop à la romance gentillette, ce qui m'a fait hésiter entre l'amusement et l'agacement. 

De même, j'ai trouvé certains personnages trop stéréotypés pour être crédibles. Je pense aux gros durs abrutis du lycée, par exemple, incontournables dans un roman américain pour ados, dont le comportement et le sort sont prévisibles à pleurer.

Cas, le "héros", est intelligent, courageux et assez sympathique, mais pas vraiment attachant, de mon point de vue. Quant à sa mère, qualifiée de "sorcière", elle n'a aucun "don", sinon celui de connaître les plantes et leurs bienfaits. En fait, c'est une sorcière blanche, une Wicca, mais ses sorts sont juste des sorts de protection ou de bien-être apportés par les mélanges de plantes qu'elle concocte ou les bougies odorantes aux vertus a priori magiques qu'elle fabrique et revend aux boutiques des villes qu'ils traversent, elle et son fils.

Finalement, seuls deux personnages ont vraiment réussis à m'emballer un minimum. Tout d'abord Anna, le fantôme, dont les changements de "personnalité" - tantôt effrayante par la force de ses pouvoirs, par sa colère et par sa soif de vengeance, tantôt fragile, perdue et touchante dans ses efforts désespérés pour ne plus faire de mal - la rendent attachante et intéressante. On a envie de mieux la connaître, de savoir ce qui lui est arrivé et de l'aider à sortir de son mal-être. C'est la seule qui a déclenché de l'empathie en moi, alors qu'elle est censé, au départ, être la "méchante".

Et ensuite Thomas, le bon copain du héros, qui vit avec son grand-père, propriétaire d'une boutique d'articles occultes et ésotériques, et sorcier à ses heures perdues. Thomas a lui-même un talent paranormal inné et il est suffisamment original et décalé pour sortir du lot et apporter un peu de sel dans cette galerie de personnages plutôt fades. La personnalité du grand-père, tout en discrétion, qui pose un regard un tantinet ironique sur tout cela mais se révèle très efficace au moment opportun, m'a bien plu aussi.

Côté action et frayeurs, il y a quelques scènes effectivement assez stressantes et horrifiques, mais pas de quoi me donner des cauchemars non plus.

Et puis certaines choses m'ont gênée, dans le concept même de l'histoire, dans la "mission" de Cas. Entre autres, depuis quand peut-on tuer les esprits en les poignardant ? 
En plus, rien n'est expliqué sur ce que deviennent ces esprits, une (2e) fois morts. Cas l'ignore et ne cherche pas à le savoir, ce qui est bien dommage car moi j'aurais voulu en apprendre un peu plus. De la même façon, on ne sait absolument rien sur l'origine du poignard de Cas, ni sur son pouvoir. Il est dit que chaque fois que le jeune homme a cherché à en savoir plus, un ami et mentor de son père l'en a empêché, pour son bien, soi-disant. Etant donné que sur ces questions-là, il vaut mieux en savoir le plus possible pour être préparé à toutes les éventualités, je n'ai pas bien compris le raisonnement de l'ami en question. Et cela m'a plutôt donné l'impression que l'auteur n'a pas voulu trop compliquer les choses pour ses jeunes lecteurs, ou pire, qu'elle n'a pas eu envie de se casser la tête à trouver des explications. 

Je n'ai pas réussi à accepter non plus la façon dont sont présentés les fantômes dans ce roman. Leurs capacités, leur apparence, leur présence dans notre monde... tout est trop différent et va un peu trop à l'encontre de ce que l'on connaît habituellement sur les revenants. Et de ce fait, je n'ai pas pu adhérer à cette intrigue, car pour moi, ce n'était pas assez crédible. C'était un peu trop n'importe quoi.

La fin, beaucoup trop rapide à mon goût, n'apporte quasiment aucune réponse, ou si peu que l'on se pose encore plus de questions après. Même s'il y a un deuxième tome et que les dernières lignes sont clairement un appel à lire la suite, j'aurais quand même aimé avoir quelques éclaircissements.

En bref, le tout se laisse lire mais est trop simple, trop survolé et trop prévisible pour moi. J'aurais sûrement été beaucoup plus enthousiaste si je l'avais lu à 12 ou 13 ans...


Conclusion : Un roman avec des qualités indéniables, mais trop axé "jeunesse" pour que je puisse vraiment l'apprécier.


Ma note : 14/20





Cette lecture rentre dans le cadre des challenges :


























5 commentaires:

  1. Dommage oui pour le coté Jeunesse trop prononcé ^^
    Mais il a une belle couverture c'est déjà ça :P

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma WL, mais comme toi je n'avais pas compris que c'était destiné à un public jeunesse. Les points que tu soulignes me font penser que finalement je vais avoir du mal à adhérer...
    Je prends note qu'il ne faudra pas avoir trop d'attentes quand je me déciderai à me le procurer. Merci pour cet avis si détaillé ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà c'est ça : il ne faut pas trop en attendre. :-)

      Supprimer
  3. J'avais bien aimé ce livre mais c'est vrai que le côté trop jeunesse m'empêchera de lire la suite !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)