jeudi 18 mai 2017

Throwback Thursday Livresque #30 - Un livre que j’ai découvert sur un ou des blogs




Hello !


Voici le 30e numéro de ce rendez-vous vraiment très sympa créé par BettieRose books.

Comme d'autres rendez-vous sur le même principe, BettieRose donnera chaque semaine un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.




Le thème de cette semaine est :



Un livre que j’ai découvert sur un ou des blogs





Depuis un peu plus d'un an que j'ai créé mon blog, j'ai découvert des quantités de livres sur les autres blogs ou sur booktube. Le problème, c'est que je ne peux pas tous les acheter, et que quand j'achète des livres, ce ne sont pas forcément ceux que j'ai vu sur les autres blogs. Je fonctionne quand même beaucoup à l'instinct, sur ce plan-là, ce qui veut dire que soit je prends des livres qui m'attirent irrésistiblement, sans que j'en sache quoi que ce soit, soit je reviens éternellement vers les valeurs sûres, les auteurs que j'aime.

De plus, même si j'en ai acheté certains qui me faisaient vraiment envie, je ne les ai pas encore forcément lus, ma bibliothèque étant aussi remplie de livres que j'ai depuis beaucoup plus longtemps que ma découverte de la blogo littéraire.

Donc, trouver un livre pour ce thème n'a pas été évident, mais j'y suis arrivée. Il s'agit de L'Obsession, de James RENNER.





L'homme de Primrose Lane : on ne lui connaissait pas d'autre nom. Sans famille, sans amis, il vivait reclus dans une petite ville de l'Ohio. Quand on le retrouve assassiné, la stupeur du voisinage est totale. Personne n'est capable d'expliquer pourquoi il a été tué, et son passé est une énigme. Si l'on découvre, en effet, que l'homme de Primrose Lane était immensément riche et qu'il tenait depuis des années un journal relatant à son insu les moindres faits et gestes d'une jeune fille du quartier, sa véritable identité reste un mystère.
Qui était vraiment l'homme de Primrose Lane ? Et qui souhaitait le voir mourir ? Quatre ans après les faits, l'écrivain David Ness décide de consacrer son nouvel ouvrage à cette affaire. Mais son enquête se mue progressivement en obsession fiévreuse une obsession qui va le mener aux portes de la folie.








Je l'ai découvert sur le blog Book en Stock - blog que j'aime énormément, auquel je suis fidèle depuis très longtemps (bien avant la création de mon blog) et qui est une mine d'or pour tout amateur de lectures SFFF ou policières -, où la chronique de Dup, très enthousiaste (et le mot est faible), m'avait tellement mis l'eau à la bouche que je l'avais commandé immédiatement et lu dans la foulée, ce qui est assez rare chez moi.

Malheureusement, mon avis avait été beaucoup plus mitigé que celui de Dup.  

Pour vous expliquer mon ressenti, voici la courte critique que j'en avais fait sur Babelio à l'époque, puisque je n'avais pas encore de blog : 

"J'ai été assez déçue par ce livre, dont j'avais pourtant entendu le plus grand bien. La première partie se présente comme un thriller assez classique, mais dès le 1er interlude (le livre est divisé en trois parties, chacune séparée de l'autre par un interlude), on tombe dans quelque chose de beaucoup plus bizarre. Et à partir de là, cela devient un OLNI (Objet Livresque Non Identifié) : thriller, fantastique, science-fiction ? On ne sait pas trop. Mais ce n'est pas ça qui m'a dérangée. Le vrai problème, c'est que cette histoire et ses explications "scientifiques" sont beaucoup trop compliquées à mon goût. Au bout d'un moment, j'étais complètement perdue ! Pourtant, la SF est un genre que j'apprécie énormément, et puis je n'ai pas 12 de Q.I. Mais je ne suis pas non plus ingénieur en physique ! Mon avis est qu'un roman doit rester "lisible" pour les profanes. Or, là, ce n'est pas le cas, en ce qui me concerne ! Pour moi, ce roman est loin d'être un coup de cœur !"

Cela m'avait vraiment déçue de ne pas avoir aimé ce livre, car j'en attendais beaucoup et en plus, c'était mon premier roman des éditions Super 8, dont le catalogue entier (ou presque) me fait envie. Mais bon, depuis, j'en ai lu un autre de cette maison d'édition, qui a été un coup de cœur, celui-là, donc je n'ai pas perdu ma foi en elle... 😉

Mais quoi que j'en ai pensé, je vous recommande quand même ce roman, car à l'instar de Dup, d'autres lecteurs l'ont adoré, comme en témoignent les commentaires sur Livraddict.


Quant à moi, je suis prête à redonner une chance à l'auteur avec son nouveau roman, Version officielle, paru en février 2017, toujours chez Super 8 !









Le thème de la semaine prochaine sera :



Une maman exceptionnelle ou en devenir









1 commentaire:

  1. Dommage pour ce livre, en effet je suis d'accord avec toi que c'est exactement ce genre de livres qui donnent l'image inaccessible de la SF qu'on lui reproche souvent, et qui fait peur aux nouveaux lecteurs qui n'osent pas se lancer dedans à cause de ça.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)