mercredi 7 juin 2017

L'Alliance saxonne

Auteur : Carol TOWNEND
Editeur : Harlequin - Les Historiques
Parution :1er avril 2014
Nombre de pages : 312









Angleterre, 1066 Le jour où le chevalier breton Adam Wymark vient chercher sa promise, Cecily doit rassembler tout son courage. Comment lui dire qu’Emma a préféré s’enfuir plutôt que d’épouser un ennemi ? Désormais passée du côté des rebelles, l’inconsciente risque de s’attirer les foudres du roi Guillaume. Pour éviter des représailles, Cecily n’hésite pas longtemps : elle s’offre au Breton, acceptant de rentrer au domaine avec lui. Mais, outre le souci de préserver la paix entre son peuple et le roi, elle a une excellente raison de se soumettre à Adam — en tout cas de le lui laisser croire. Cette raison, précieuse, secrète, c’est un bébé. Un enfant né dans la clandestinité, qui passe pour le fils d’une servante, mais qui est en fait l’héritier de ces terres dont Cecily et sa famille ont été dépossédées. Et qu’elle va protéger coûte que coûte…















Ce que j'en ai pensé




Je dois reconnaître que j'ai été agréablement surprise par cette romance très bien écrite et qui, pour une fois, était allégée en tergiversations et hésitations à n'en plus finir, ces petits défauts qui m'agacent toujours dans ce genre de livres, même si je sais qu'ils font partie de la règle du jeu.

Nous sommes en Angleterre en 1066, au lendemain de la bataille de Hastings, où se sont affrontées les troupes saxonnes du roi Harold et celles de Guillaume Le Conquérant, normandes (donc françaises). Les Normands ont gagné la bataille, et donc, le trône d'Angleterre, qui revient à Guillaume. Ils entrent à partir de là en conquérants en Angleterre, devenant les "méchants envahisseurs" pour tout le peuple saxon.

C'est dans ce contexte que commence le roman. Adam Wymark a reçu un domaine saxon en récompense de sa bravoure au combat et vient en prendre possession, ainsi que de la fille aînée de l'ancien seigneur des lieux (décédé pendant la bataille, de même que son fils), qu'il doit épouser par ordre du roi Guillaume. Mais quand il arrive au domaine, la fille en question a disparu, laissant "ses gens" livrés à eux-mêmes, car la veuve du seigneur est elle-même morte en couches quelques jours auparavant. En remontant la piste de la fugitive, Adam et ses hommes arrivent jusqu'à un monastère où vit la sœur cadette de celle-ci, Cecily.

Ayant demandé à lui parler dans l'espoir d'apprendre où s'est envolée sa promise, Adam se rend compte qu'il s'agit de la même jeune fille qu'il a aperçu un peu plus tôt, alors qu'elle se rendait au chevet d'une femme du village en train d'accoucher, et sous le charme de laquelle il est immédiatement tombé. De son côté, Cecily n'est pas indifférente non plus aux attraits d'Adam, mais c'est uniquement dans le but de protéger les gens de son domaine, mais aussi et surtout son petit frère nouveau-né qu'elle propose à Adam de remplacer sa sœur (mais bien sûr !). Car logiquement, elle s'imagine que ces cruels envahisseurs, agissant conformément à tous les cruels envahisseurs du monde, vont brutaliser les habitants et les serfs de son domaine, et tuer son petit frère, potentiel héritier légitime, s'ils découvrent son existence.

Adam ayant accepté de la ramener au domaine avec lui, Cecily quitte donc le couvent, et va découvrir, non sans surprise, que ce beau Normand n'est pas si méchant que ça (et même, beaucoup plus courtois et civilisé que de nombreux Saxons) et qu'elle se sent bien en sa présence, comme en sécurité. Adam, quant à lui, oscille entre l'envie de se rapprocher de cette jeune fille dont la fraîcheur et l'ingénuité le troublent au plus haut point, et la nécessité de rester sur ses gardes, au cas où cette innocence ne serait qu'une apparence pour mieux le tromper et le trahir auprès des rebelles saxons.

J'ai trouvé que le contexte historique était très bien rendu, ainsi que l'atmosphère de tension qui règne pendant cette période troublée. D'ailleurs, j'ai eu de suite envie d'en savoir un peu plus et de me documenter sur cet épisode de l'Histoire. La méfiance que ressentent les deux personnages principaux l'un vis-à-vis de l'autre est très crédible et s'explique parfaitement. Cependant, l'auteur s'est bien gardé d'en faire des tonnes de ce côté-là et c'est un des points que j'ai le plus apprécié. Ils se méfient l'un de l'autre, d'accord, mais avec intelligence. Ils relativisent beaucoup en constatant que les actes et les comportement de l'autre semblent démentir leurs craintes. D'ailleurs, leur entente et leur attirance immédiates et instinctives, au-delà de leurs différences et de leur doutes, rendent ce couple mignon comme tout et tous les moments qu'ils passent ensemble sont très agréables à lire.

Pris séparément, ces deux personnages sont également très sympathiques. Contrairement à d'habitude, je n'en ai pas aimé un plus que l'autre. Cecily est réellement adorable, que ce soit au niveau du caractère ou de la description physique qui en est faite. Blonde comme les blés avec des yeux bleu azur, les joues roses et le teint frais, son air de candeur et de douceur, elle offre un charmant portrait, que son caractère ne vient pas contredire. Elle est réellement gentille, dévouée à son prochain et pleine d'empathie pour autrui. Ce qui ne l'empêche pas d'être intelligente et de savoir ce qu'elle veut.

Adam, de son côté, est tout aussi parfait physiquement mais plus dans le style brun ténébreux. Son côté sombre et torturé par des souvenirs douloureux est contrebalancé par une vraie humanité et un tempérament chaleureux et ouvert. Alors qu'il croit son cœur fermé à jamais, il découvre que Cecily fait renaître en lui le goût de la vie et du bonheur, et son trouble, en révélant cette fragilité sous la carapace du guerrier viril et sûr de lui, le rendent complètement craquant. J'ai également apprécié que sous son commandement, aucune brutalité ne soit exercée à l'encontre des gens de son nouveau domaine, et qu'il ait l'intelligence de comprendre qu'il est dans son intérêt que son fief soit prospère et ses habitants heureux et bien portants. On sent qu'il sera un maître juste et tolérant, ce qui contribue à le rendre encore plus sympathique.

Côté style, j'ai trouvé la plume de l'auteure très agréable et fluide, et ses descriptions réalisées de main de maître, ce qui n'est pas toujours le cas avec ce type de romans, souvent réalisés "à la chaîne". Ici, on a la sensation de lire un vrai roman, écrit avec soin et avec talent.  En peu de phrases, elle a l'art de nous faire visualiser parfaitement un lieu ou un personnage, nous immergeant plus encore dans son récit.  Bref, on a là un roman bien écrit et bien construit tout en restant de la littérature "détente", pas prise de tête, et où tout est bien qui finit bien. Et finalement, n'est-ce pas exactement ce que l'on demande à la romance (historique ou pas)... ?



Conclusion : Une romance qui sort un peu du lot, très bien écrite, avec des personnages intelligents et attachants, et un contexte historique bien retranscrit. Une lecture vraiment agréable.


Ma note : 16/20



Cette lecture rentre dans le cadre des challenges :
















2 commentaires:

  1. Elle a l'air très sympa cette petite romance en effet =) je la met dans ma wish !

    RépondreSupprimer
  2. Elle l'air chouette, en général je lis plutôt des romances victoriennes, mais je pense que je vais me laisser tenter.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)