vendredi 27 janvier 2017

Throwback Thursday Livresque #16 - Il était une fois...




Hello !


Voici le 16e numéro de ce rendez-vous vraiment très sympa créé par BettieRose books.

Comme d'autres rendez-vous sur le même principe, BettieRose donnera chaque semaine un thème et il faudra partager la lecture correspondante à ce thème.


Cette semaine, le thème est :



Il était une fois... 





C'est vrai que c'est un thème très large, pour le coup. Tellement large qu'il peut correspondre à n'importe quel livre ou presque. A moins qu'on le prenne au pied de la lettre, et qu'on choisisse un livre de contes ou une réécriture de conte.
Malheureusement, côté réécriture de conte, je n'ai rien, et côté contes, que des livres d'enfants.

Je vais donc prendre le thème dans un sens un peu plus large, et partir du principe qu'il englobe tout ce qui parle de magie, de merveilleux. Et quoi de plus merveilleux, pour moi, que la légende arthurienne.

J'ai donc choisi de vous parler de deux livres que j'ai lu il y a très longtemps mais qui m'ont laissé un souvenir impérissable : Les Dames du lac et Les brumes d'Avalon, de Marion Zimmer Bradley.


La légende du Roi Arthur et des Chevaliers de la Table Ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Et, pour la première fois, ce draine épique nous est conté par une femme à travers le destin de ses principales héroïnes. Bien sûr, Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée Excalibur, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes, exceptionnellement attachantes, qui tiennent les premiers rôles : Viviane, la Dame du Lac, grande prêtresse d'Avalon, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la Fée, sœur et amante du grand roi... S'appuyant sur plusieurs années de recherches, cette épopée envoûtante est bien autre chose qu'un roman historique de plus. Elle relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des Druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au cœur de la Grande Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre. Au-delà du rêve et de la réalité, au-delà des passions tumultueuses, où l'amour charnel, loin de toute notion de péché, pouvait s'extérioriser librement, au-delà des intrigues de Cour, des larmes et du sang, voici une nouvelle et fascinante reconstitution de l'un des thèmes romanesques les plus impérissables de toute l'histoire de l'Occident. Éternelle histoire d'amour et de mort, vécue et ressentie intensément par celles sans lesquelles l'exaltante aventure des Chevaliers de la Table Ronde, opposant forces du mal et hommes de bonne volonté, n'aurait jamais existé.


J'ai lu ces deux tomes quand j'étais ado, et j'en ai gardé un souvenir très fort. Je ne me rappelle plus exactement les détails - il faudrait que je les relise, d'ailleurs -, mais je sais qu'on était plongé au cœur de la Grande-Bretagne de l'époque, en immersion totale, avec ses légendes et son folklore encore très vivaces, mais avec la montée du christianisme et la lutte des "dames du lac" (Morgane, entre autres), contre cet "envahisseur".

Les passages avec l'île d'Avalon étaient littéralement enchanteurs et fascinants et donnaient terriblement envie de se retrouver là-bas. Et tout en prenant un intense plaisir à lire, j'étais très triste de savoir qu'au bout du compte, inévitablement, tout cela allait disparaître à cause de la nouvelle religion monothéiste.

Les personnages, extrêmement bien travaillés, étaient très intéressants et attachants pour les uns (Merlin, Morgane, Arthur, Morgause...), assez agaçants et bien moins sympathiques qu'on aurait pu le penser (Guenièvre, par exemple) pour les autres.

Au final, je pense que cette saga est une des meilleures réécritures du mythe Arthurien qui existe, et si vous ne connaissez pas encore, je vous la recommande !













Le thème de la semaine prochaine sera : 


Un livre invisible (dont on ne parle pas assez)










4 commentaires:

  1. Héhé, je les ai aussi lus mais il y a tellement longtemps que je ne me souviens de plus grand chose =)
    un bon choix ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi. Je devais avoir 14 ou 15 ans. C'est pour ça que j'aimerais bien les relire. Encore merci pour le coup de main. ;-)

      Supprimer
  2. Je suis bien d’accord avec toi, une des meilleures réécriture du mythe ! Je l'ai lue il y a plusieurs années maintenant, il faudrait que je la reprenne d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai découvert cette auteure quand j'ai commencé à travailler en bibliothèque. Je ne la connaissais pas du tout.
    Mais je n'ai pas encore eu le temps de lire un de ces romans

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)