mardi 2 mai 2017

The Rook, au service surnaturel de Sa Majesté, tome 1

Auteur : Daniel O'MALLEY
Editeur : Pocket
Parution : 7 mai 2015
Nombre de pages : 665







Victime d'une agression, Myfanwy Thomas reprend conscience dans un parc de Londres. Autour d'elle, des hommes en costume portant des gants de latex. Tous sont morts. Situation peu réjouissante, certes, mais il y a pire : Myfanwy ne se souvient plus de rien. Le plus surprenant, c'est qu'elle semble avoir prévu cette amnésie. Elle a sur elle une lettre écrite de sa main lui expliquant qui elle est et ce qu'elle doit faire pour découvrir qui veut l'éliminer. 
C'est ainsi que Myfawny rejoint le siège de la Checquy, une organisation secrète chargée de combattre les forces surnaturelles qui menacent la Couronne. Au sein de cette version paranormale du MI5 anglais où elle occupe un poste élevé, entourée de surdoués aux pouvoirs plus que spéciaux, la jeune femme va rapidement se retrouver seule, cherchant son chemin dans un univers d'ombres et de menaces. À présent, il va lui falloir lever le voile sur une conspiration aux proportions inimaginables.









Ce que j'en ai pensé


Génial ! Tout simplement génial ! Il y avait longtemps que je n'avais pas autant "kiffé" à la lecture d'un livre ! C'est bien simple : j'ai eu le sourire accroché aux lèvres pendant toute la durée de ma lecture. D'ailleurs, heureusement que je ne l'ai pas lu d'une traite, parce que je crois que je serais restée bloquée en mode "sourire béat". 

Bon, il a fallu que je dépasse le postulat de départ, et accepter qu'une fille qui ne se souvient absolument de RIEN, même pas de son nom, ne soit pas plus paniquée ni perdue que ça. 

Mais si on admet cela sans trop réfléchir, le reste de l'histoire est absolument jubilatoire. Non seulement l'histoire est hyper bien construite, nous apportant les éléments de compréhension au fur et à mesure que nous en avons besoin, mais elle est trépidante, sans aucun temps mort, avec des rebondissements et de l'action exactement autant qu'il en faut. Le ton est délicieusement ironique et m'a fait rire aux éclats bien des fois. 

L'action est intégralement vue sous deux angles : celui de la "nouvelle" Myfanwy, qui nous raconte ses aventures au fur et à mesure qu'elle les vit, et celui de la Myfanwy d'avant la perte de mémoire, sous la forme de lettres et de dossiers laissés à l'intention de celle dont elle savait qu'elle habiterait son corps une fois que sa mémoire aurait été complètement annihilée. Et ces deux femmes, qui ne sont qu'une seule et même personne en réalité, ont bizarrement deux personnalités diamétralement opposées (mais qui vont peu à peu se rejoindre au fur et à mesure que l'histoire avance, pour former, au final, une personnalité très intéressante et attachante). Autant la première Myfanwy était timide, craintive, avait peur d'utiliser ses pouvoirs (qui consistent à pouvoir contrôler les autres rien qu'en les touchant) et détestait même cela,  et préférait largement les tâches administratives aux missions sur le terrain, autant la seconde est autoritaire, franche, décidée, courageuse voire intrépide, elle aime se servir de ses pouvoirs et de ce fait, y arrive beaucoup mieux que sa précédente personnalité.

Même leur humour est différent, mais elles en sont dotées toutes les deux, c'est indéniable, et les lettres et dossiers de la première Myfanwy sont truffés de petites réflexions sarcastiques et ironiques sur ses collègues et sa vie au sein de la Checquy.

L'univers de ce roman est d'une richesse incroyable et l'imagination de l'auteur n'a semble-t-il pas de limites pour créer des personnages aux pouvoirs étranges et improbables ou des ennemis encore plus étranges.

Ce livre est même tellement riche, que j'ai beaucoup de mal à rassembler mes idées pour vous en parler.

D'abord, qu'est-ce que la Checquy ? Une sorte de service secret du paranormal, constitué de gens dotés de pouvoirs à la X-men, qui protègent la couronne et le pays de toutes les manifestations surnaturelles (et il y en a !) et surtout, d'un groupuscule de savants fous belges hyper doués et hyper dangereux. D'ailleurs, en parlant des X-men, on ne peut pas s'empêcher de faire le rapprochement avec l'école de Charles Xavier quand on nous présente l'établissement qui forme ces futurs agents de la Couronne, recrutés (parfois en faisant pression sur les familles) dès leur plus jeune âge. En beaucoup plus vaste, quand même, puisqu'il s'agit d'un immense domaine comprenant l'école, l'internat, un centre médical à la pointe de la technologie, des complexes sportifs de tous les genres possibles, des salles d'entraînements au combat... Bref, tout ce qu'il faut pour former les futures élites de la défense nationale, mais côté paranormal.

Les postes au sein de cette organisation sont organisés comme sur un échiquier. Myfanwy, elle, est une des deux Tours. C'est-à-dire que son travail consiste à gérer tout le côté administratif de la Checquy, ce qui n'est pas une mince affaire, mais ne représente pas de difficulté particulière pour elle, vu qu'elle est naturellement douée pour ça. Enfin... cela ne représentait pas de difficulté avant sa perte de mémoire, car même si, après, elle est toujours aussi douée instinctivement, il lui manque quand même certaines informations capitales. Heureusement que les dossiers laissés par son ancien "moi" sont là ! Tout cela donne lieu à des scènes cocasses car elle commet pas mal de maladresses et petites bourdes qu'elle rattrape in extremis car personne ne doit savoir qu'elle est complètement amnésique. Sinon, sa vie ne tiendrait plus qu'à un fil... 

Car voilà : la personne qui lui a effacé la mémoire est toujours là, dans l'ombre, et veut toujours l'éliminer, puisqu'elle ignore qu'elle a réussi son coup. Myfanwy sait que ce mystérieux ennemi fait parti de la Checquy, et même, qu'il fait partie de ses plus hauts responsables. Myfanwy étant elle-même quasiment en haut de l'échelle, c'est donc l'un de ses plus proches collaborateurs, voire un de ses supérieurs. Mais lequel ? C'est ce qu'elle devra résoudre toute seule. Et en attendant, elle doit se méfier de tout le monde...

Parallèlement à cette enquête, Myfanwy doit assurer son rôle de "Tour", et gérer au fur et à mesure tous les événements qui constituent le quotidien d'une telle organisation. Et notamment, l'attaque des Greffeurs, ces savants fous dont j'ai parlé plus haut, et qui projettent, évidemment, de conquérir le monde depuis la création de leur organisation, c'est-à-dire depuis le Moyen-Âge. 

Mais sa nouvelle personnalité fait que ses réactions face à ces événements sont totalement différentes de celles qu'aurait eues son ancien Moi, ce qui donne également lieu à de nombreuses scènes très drôles car les gens autour d'elle ne comprennent pas ce qui lui arrive, sont complètement déstabilisés par cette nouvelle Tour au tempérament de feu, et ne savent plus comment se comporter face à elle.

Côté personnages, ils sont tous extrêmement bien campés et travaillés et les pouvoirs dont ils sont dotés d'une grande variété et originalité, ce qui apporte encore de la richesse et de la substance à cet univers.
J'insiste d'ailleurs sur le fait que, bien que très drôle, ce roman n'est aucunement une sorte de vaste bouffonnerie bien lourde. Tout au contraire, il est d'une grande intelligence, l'humour est toujours très fin, très "british" (bien que l'auteur ne soit pas anglais mais australien) et l'histoire très astucieusement construite.

Toutes les réponses et explications sont données à la fin, ce qui donne à l'arrivée un roman très satisfaisant de ce point de vue-là aussi. Le dénouement, quoi que surprenant, est complètement dans l'esprit du reste de l'intrigue - c'est-à-dire totalement loufoque mais crédible. Et je pense que c'est cela, finalement, le tour de force de l'auteur : c'est de nous embarquer dans cette histoire absolument dingue et de nous y faire adhérer à 100%. On ne se pose pas de questions, car tout est tellement expliqué rationnellement que ça en devient plausible, acceptable, voire normal.

Franchement, j'ai beau chercher, je ne lui trouve aucun point négatif et je ne peux que vous conseiller de vous jeter dessus. Quant à moi, j'attends la suite avec impatience !


Conclusion : Un énorme coup de cœur pour moi avec ce roman captivant, intelligent et drôlissime, doté d'une héroïne très attachante, de scènes ahurissantes, d'énormément d'imagination, d'une plume fluide et dynamique, et d'une flopée de personnages hauts en couleurs... Si vous ne connaissez pas encore, foncez !



Ma note : 20/20
















Cette lecture rentre dans le cadre des challenges :




































6 commentaires:

  1. Ton avis donne vraiment envie de le lire ! Ce roman est dans ma PAL depuis l'été dernier... ou celui d'avant. Un craquage en librairie, le titre et le résumé m'avaient attirée, parce que ça avait l'air WTF à la kingsman. Je le place en haut de ma pile du coup :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça veut dire quoi "WTF à la kingsman" ??? O_o

      Supprimer
  2. Ouiii j'avais vraiment beaucoup aimé ce livre =)
    Je crois que le seul point "moins positif" (on dira) que je lui ai trouvé c'est que si au début les lettres sont vraiment des lettres, au fur et à mesure elle ne deviennent que des façon qu'a l'auteur de nous raconter des épisodes d'avant.
    Mais sinon tout le reste était vraiment super sympa ^^

    RépondreSupprimer
  3. Oh Oh coup de coeur ?
    Je l'avais déjà repéré chez Lianne, tu l'aimes toi aussi, je crois que je n'ai plus vraiment le choix là...
    je devais faire un tour dans ma librairie préférée, ça tombe bien :)

    RépondreSupprimer
  4. Une lecture excellente, et la suite est tout aussi bien <3 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ? Oh génial ! Merci pour l'info. :-)

      Supprimer

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)