mardi 10 mai 2016

En contact avec l'invisible

Auteur : Henry VIGNAUD
Editeur : InterEditions
Collection : Nouvelles évidences
Parution : 10 avril 2013
Nbre de pages : 192








Dans ce livre qui mêle expertise et témoignage, Henry Vignaud s'appuie sur plus de 40 années de vie quotidienne en contact avec le monde de l'invisible. Il explique pas à pas les modalités de son travail qui consiste à aider les personnes à se libérer de la souffrance du deuil en leur faisant comprendre et vivre l'expérience de l'après vie, car le médium est un lien entre les défunts et les vivants. Un livre important qui fera date dans la prise de conscience d'une autre réalité et de la force des liens interpersonnels.








Ce que j'en ai pensé


J'ai beaucoup hésité à faire cette chronique (d'ailleurs j'ai terminé le livre il y a déjà 2 semaines), car il n'est pas facile de parler objectivement d'un tel sujet. De plus, je vois d'ici les sceptiques sourire en coin en pensant que les gens qui croient à tout ça sont bien naïfs, et que les livres de ce genre sont forcément des attrape-nigauds.

Tout ce que je peux dire, c'est que ce sujet m'intéresse, parce que la mort est une chose qui nous concerne tous, et qu'il y a eu tellement de témoignages concordants de gens ayant vécu des Expériences de Mort Imminente ou des événements étranges, que je ne peux que m'interroger et chercher à en savoir plus.

Dans ce livre, Henry Vignaud, médium et voyant maintes fois testé par des scientifiques qui voulaient écarter toute possibilité de supercherie, nous parle de son don, qui est devenu un métier par la force des choses, non parce qu'il l'avait décidé mais parce qu'il s'est senti guidé, appelé, investi d'une sorte de "mission" spirituelle : aider les gens dans la souffrance.

Grâce à son don de médium, il permet aux défunts de délivrer un dernier message à leurs proches, et à les aider ainsi à faire leur deuil.

Le livre est conçu comme un long entretien avec Samuel Socquet, un écrivain et journaliste, qui joue un peu le rôle du sceptique, mais tout en étant dans le respect, bien sûr. Sceptique n'est pas vraiment le mot, d'ailleurs. Plutôt une personne qui ignore tout de ce monde-là et qui cherche à comprendre comment cela fonctionne, sans a priori. 
Donc il pose des questions à Henry Vignaud, qui y répond en expliquant comment fonctionne la médiumnité, quelle est la vie d'un médium, et comment il procède pour que les vivants comprennent que ce sont bien leurs proches défunts qui se présentent spontanément pour leur dire quelque chose d'important ou juste pour leur dire qu'ils sont toujours là, pour apaiser un peu leur souffrance, et qu'il n'y a pas de tricherie.

Car ce que ce médium veut bien faire comprendre, c'est que ce n'est jamais lui qui les appelle. Pas de séance de spiritisme ni de table qui tournent, ici. Quand les vivants viennent le consulter, les défunts se présentent ou pas. Parfois, c'est une personne à laquelle personne ne s'attendait qui vient, et qui révèle quelque chose que tout le monde ignorait, et qui se vérifie après coup.

Il met également en garde les personnes en situation de deuil, non seulement contre les charlatans, mais aussi contre l'addiction que peuvent provoquer de trop nombreuses consultations de médiums et voyants. Lui-même demande à ses "clients " d'espacer leurs visites d'au moins un an, car il ne sert à rien de venir souvent, et surtout, car il ne faut jamais vivre sa vie en fonction de ce que peut dire un voyant, il faut toujours garder son libre-arbitre. 

Henry Vignaud nous livre aussi des pans de sa vie privée, nous expliquant comment le don s'est imposé à lui dès son enfance, comment il a appris à le comprendre, à l'accepter, mais en restant toujours humble face à lui, car il n'a jamais perdu de vue qu'il était en présence de forces qui nous dépassent tous, et qu'il n'était qu'un instrument.

Il nous parle des aspects positifs de ce don : la possibilité d'aider les gens, la sérénité face à ce qui nous attend au-delà de cette vie, la conviction que l'on fait partie d'un TOUT, que nous sommes tous reliés et qu'il y a "quelque chose", une force spirituelle, qu'on l'appelle Dieu ou comme on voudra... Et surtout, que le plus important, c'est la vie et l'amour que l'on peut se porter les uns aux autres.

Mais il évoque aussi les aspects négatifs : les mauvaises expériences, les "attaques" psychiques et les intrusions d'esprits...



Ce que j'ai apprécié, dans ce livre, c'est que le style est clair, fluide, les explications très accessibles. Le format "dialogue" est vraiment un bon point, car il permet d'aérer le texte, de rendre la lecture plus agréable, plus facile. Et les nombreux exemples concrets de "contacts" avec les défunts ou avec le monde des esprits facilitent encore plus la compréhension.

Ce que je trouve dommage, par contre, c'est le bandeau d'accroche, sur la couverture : "Un médium vous parle", qui fait très racoleur et diminue la crédibilité de ce témoignage. On a l'impression de lire un titre d'article d'un de ces journaux qui prétendent montrer des photos d'OVNIS ou d'extraterrestres. Et cette impression est renforcée par la photo du médium en question qui, avec son physique d'hidalgo espagnol, a tout du charlatan beau parleur (en tout cas, moi, c'est ce que son "look" m'inspire).

Et c'est vraiment dommage de donner cette mauvaise image sur la couverture, car le contenu de l'ouvrage n'est pas du tout de cet ordre-là et donne au contraire un sentiment de sérieux, de sincérité et de transparence.

Au final, ce que je retire de cette lecture, c'est que si l'on croit à tout cela, ça ne peut qu'apporter de l'espoir sur une vie après la mort, et si l'on n'y croit pas, je pense que l'on doit quand même en ressortir troublé par la précision des détails que perçoit et rapporte cet homme.


Conclusion :  Un livre très intéressant et très agréable à lire, pour peu que l'on s'intéresse au sujet de la vie après la vie.


Ma note : 17/20












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à laisser un petit mot, ça fait toujours plaisir ! :-)